Les VEO

Aujourd'hui, on parle Violence Educative Ordinaire !


Depuis quelques temps déjà nous voulions aborder un sujet sensible mais assez important (grave ?) pour ne pas être passé sous silence. Et puis ce matin, j’ai assisté à une scène qui m’a définitivement lancé sur l’écriture de ce sujet…

Je vous pose le cadre : une visite d’exposition avec des élèves de maternelle et leurs enseignants. Alors OUI, un enfant de 3/4 ans ça court partout, ça veut toucher à tout mais pour tout vous dire moi aussi avec ma maladresse maladive j’ai manqué environ 18 fois de faire tomber cette magnifique statue !

Réponse du maître qui hurle (et encore, le mot est faible) à son élève : « vas au coin tu es vraiment méchant et de toute façon tu ne fais que des bêtises toute la journée ». Autant vous dire que je suis passée par toutes les couleurs. Et lire la tristesse profonde dans les yeux de cet enfant lorsque j’ai croisé son regard m’a définitivement fait sortir de moi. Je reste persuadée que lorsqu’un enfant subit un acte aussi violent, il arrête aussitôt ce qu’il est en train de faire, non pas car cette violence lui a permis de changer son comportement mais, au contraire, car cela provoque en lui un état de sidération tel qu’il se fige, transi par la peur et l’incompréhension de ce qui se passe. Il stoppe net ce qu’il était en train de faire, mais a-t’il pour autant compris pourquoi son propre comportement était inapproprié ?


Quand cessera t-on ces chantages, jugements, punitions, dévalorisations et manipulations quotidiennes qui rendent cette violence "ordinaire" ?. Elle passe inaperçue puisque énormément de personnes y ont recours sans jamais la remettre en question. On la transmet de génération en génération comme modèle éducatif par défaut, pensant que c'est la seule façon de faire, car pour se forger à la vie et pour obéir, il faut que l'enfant prennent soit soumis, sinon comment craindra-il ses parents et, par défaut, leur obéira ? Et après tout, comment faire autrement quand on n'a connu que ça ?

On pense, à tort, que la violence éducative ordinaire se résume à la fessée, or non ce n'est pas que ça, loin de là. Elle englobe la violence physique certes, mais aussi psychologique et verbale. Des violences devenues invisibles aux yeux de beaucoup puisque "on a toujours fait comme ça" et que « c’est pour notre bien ».


Alors quoi ? « Tout va bien, il n’est pas mort ? »


Si vous ne connaissez encore pas, allez découvrir les supers illustrations de Bougribouillons sur le sujet !

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

N° SIRET : 890 237 175 00017